la bobine de nicolas mOuvementLa technique invente un langage

Cheminant sur les traces d’un cinéma primitif qui n’avait pas encore entamé sa rupture avec le monde du spectacle, nicolas mOuvement ressuscite le bonimenteur de films dans une forme hybride de spectacle mêlant récit, musique, bruitage et projection d’images.

Avec ses projecteurs super 8 et ses disques vinyles, c’est l’ambiance que créaient les forains qu’il nous propose de revivre, dans la convivialité d’une rencontre festive, comme dans ces bars en fin de journée, ponctuée de rencontres inattendues avec le public…

Plus qu’une forme de spectacle, une pratique, un geste, la quête d’un vocabulaire personnel, collage de mots, de sons et d’images détournés. Comme un rodéo argentique où le corps, la voix et les machines s’harmonisent dans une chorégraphie improvisée, renouvelée à chaque séance.

Éducation à l’image

Pour encourager l’éveil créatif et critique des spectateurs dans leur accès à l’art, au-delà de leur ancrage social et habitudes culturelles, le projet se veut protéiforme : performances en solo ou avec des artistes invités, séances participatives à vocation pédagogique et éducative, actions culturelles en territoire…